Comment se démaquiller sans coton ?

39 Likes comments off

Quels astuces pour se démaquiller sans coton

Ca, c’est le défi que mon manque d’organisation m’a lancé hier soir. Il était presque minuit, j’avais très envie de dormir. Je fonce dans la salle de bains et là : LE DRAME !!! J’ai oublié de racheter du coton. Et je dois me démaquiller. Je sens que l’atterrissage dans le lit ne va pas se faire en douceur. J’inspire. J’expire. Et je tweete.

23h51. Je tweete. Encore. Et je vous annonce une vrai « story », un truc de dingue qui pourrait être en couv’ du prochain ELLE : comment a t-elle réussi à se démaquiller sans coton ?

A 23h52, une lectrice me répond : c’est plein de bon sens. Mais si seulement…

Hic numéro un : je n’ai pas d’huile démaquillante à la maison. Honte intersidérale numéro deux pour la blogueuse beauté en carton que je suis. Hic numéro deux : je trouve que c’est un super produit de démaquillage mais il me réussit rarement sur le long terme… et en réalité, je lui préfère de très loin le lait démaquillant. Et l’huile de coco ? Ah ah ah, la blague : je suis une sacrée blague parce que je n’en ai pas non plus !!

A 23h53, re-belotte. L’une d’entre vous me suggère encore le coup de l’huile démaquillante. Je me sens bê-bête : je suis la blogueuse beauté sans huile démaquillante. Ca pourrait faire un nom de blog ça : blogueuse-beaute-sans-huile-demaquillante.com. Un peu long, mais je songe à changer de nom. Ca pourrait être un créneau.

A 23h56, après avoir expliqué à Juliette que je ne suis pas 100% team huile démaquillante, elle me répond :

Alors, là, j’essaie de sauver les apparences. Parce qu’en réalité… JE SUIS EN TRAIN DE ME FROTTER LE VISAGE AU PAPIER TOILETTE !!! Et je n’en suis pas fière ! J’hésite à filmer cette session – mais il est bientôt minuit, mon mec s’endort, ça ferait désordre. Et puis, je me dis que toute situation ridicule a ses limites. Je préfère vous laisser imaginer tout ça en lisant ma prose. Mais certainement pas vous montrer cet instant de grâce pendant lequel le temps pourrait (presque) suspendre son vol. Alors Juliette, je te réponds ici en toute sincérité : oui, en toute objectivité, l’huile démaquillante, c’est mieux que le papier toilette.

Mais il y a papier toilette et papier toilette. Le triple feuilles. Le super épais. Le.. Bref. Je digresse et je me dis que ce n’est pas franchement la bonne voie à emprunter. Je reste digne. Les mouchoirs ? Figurez-vous que je n’en avais plus non plus (je bosse tellement en ce moment que je ne vais plus faire les courses… heureusement que mon mec cuisine divinement bien !). Alors, j’ai pris de l’essuie tout. L’avantage, c’est que ça fait aussi office de gommage. Mais je ne suis pas certaine que ça soit LA solution quand on a la peau sensible et sèche. Je gomme et dégomme, donc.

Et là, Aya, une autre lectrice super cool me suggère d’avoir recours à ces trucs :

Ce qui fait une excellente transition car j’ai eu l’occasion d’essayer des espèces de serviettes démaquillantes il y a plusieurs mois. C’est écolo, tout ça tout ça. Eh bien figurez-vous que je suis encore nulle en quelque chose : EN GANT DEMAQUILLANT ! Ca s’utilise à l’eau claire, c’est un principe bien cool. Mais j’ai besoin de coton. Et de lait démaquillant.

Alors, au final ? Comment ça s’est terminé, cette affaire ? Comme MissTerre l’avait prédit, pardi !

Alors comment se démaquiller sans coton ? Avec de l’huile démaquillante, de l’huile de coco, un gant démaquillant… ! Voilà, merci à mes lectrices pour toutes ces solutions et pour ce riche échange nocturne !

Tu pourrais aimer